Ma démarche

Processus de création :

Même si je pratique depuis année la peinture, avec une démarche qui s'articule autour du corps, il n'y a que peu de temps ou je me suis mis à la sculpture ou la conception d'objet en 3 dimensions. La confrontation avec la troisième dimension a été pour moi une autre manière d'appréhender l'espace, mais aussi le corps, celui du spectateur et celui de l'œuvre et le mien, dans sa relation au monde et à la scène qui l'entoure.



« Le monde entier est une scène, hommes et femmes, tous, n'y sont que des acteurs, chacun fait ses entrées, chacun fait ses sorties, et notre vie durant, nous jouons plusieurs rôles. »

William SHAKESPEARE « Comme il vous plaira » (1623)


Vers une allégorie de l'objet... ou des Chimères ?

La conception des personnages est le fruit de mes rencontres avec des « objets quotidiens » et ceux-ci avec leur qualités et défauts ouvre un champ de création singulier. Chaque objet étant différent, il m'est possible de créer des personnages originaux, dans le sens ou l'objet de base est unique, et ce même si il est manufacturé, il a un passé, une histoire et chacun avec ses caractéristique intra sec. Ce qui nous permet d'entrevoir des pièces uniques. Donc c'est à partir d'abat-jour, de bouteilles plastiques, de pièces de meubles cassés, de plâtre, et de peinture, je construis des personnages ou l'idée de personnage.

L'imagination et le regard sont les principaux moyens de créations de cette exposition. Le processus de création me parait plus important que la finalité même de l'œuvre. Si la réalisation manuelle est un des aboutissements possibles de la création c'est de fait l'image mentale que nous nous faisons de l'objet qui construit et donne corps à l'œuvre.

En conclusion : « Les grandes personnes ne comprennent jamais rien toutes seules, et c'est fatigant, pour les enfants, de toujours et toujours leur donner des explications... »

Antoine de ST EXUPERY. « Le Petit Prince »

Christophe Gaillard